Les vacances sont passées, la canicule aussi et les estivants ont quitté Bérilly ; la commune reprend son rythme habituel. Aujourd'hui est un jour déterminant pour Jean-Pierre. Il a rendez-vous avec le maire de Bérilly cette après-midi. Gilles a promis de l’accompagner.

Monsieur le maire les reçoit non pas à la mairie, mais chez lui, autour d'un café, calva et petites douceurs. Une ambiance chaleureuse et conviviale, moins formelle que dans son minuscule bureau à la mairie.

C'est un homme déjà âgé qui ouvre la porte. Mais derrière ses cheveux totalement blancs et sa stature légèrement voûtée, on sent poindre le personnage énergique qu'il est encore et sa poignée de main vigoureuse en dit long sur son tempérament.

D'emblée le ton amical de cet entretien est donné :

« Alors, Gilles, tu viens me présenter mon futur remplaçant ? »

« Ton futur remplaçant, je ne sais pas encore, c'est aller un peu vite en besogne ! »

« N'ayez crainte, Monsieur le Maire ! »

« Allons fiston, ici tout le monde me donne du Bertrand ! 

« Oui, avec plaisir ! Donc, Bertrand, je suis maintenant installé à demeure avec mon épouse dans la maison de mon grand-père et étant à la retraite je souhaiterais m'investir davantage dans la vie du village et si je peux, me rendre utile. »

« C'est ce que m'a expliqué Gilles. A la mairie chacun fait tout ce qu'il peut, mais les contraintes administratives sont de plus en plus lourdes, nous n'avons qu’une secrétaire[1]et encore, elle ne travaille qu’une seule journée par semaine[2]. C'est bien peu et elle n'arrive pas à tout faire. Quant à moi, je suis un vieux pachyderme préhistorique devant un ordinateur et je reconnais volontiers qu'il y a des fois où la tâche est si énorme que je ne sais même pas par quel bout l'attaquer ! Chaque adjoint gère bien sa partie, mais à un moment donné tout doit être coordonné, répertorié, archivé et transmis à qui de droit et on est souvent très en retard !

Alors oui, si tu avais le temps et quelques connaissances utiles pour aider dans ce domaine-là, tu serais le bienvenu !

Et puis, je suis lucide, j'ai pris de l'âge. J'ai du mal à accepter que certaines choses changent et je me dis qu'il sera sans doute temps pour moi de passer la main aux prochaines élections à quelqu'un davantage dans le coup ! Et je serai bien rassuré d'avoir pu passer le flambeau en ayant pris le temps de regarder ensemble les projets en cours de réalisation et ceux qui se dessinent pour l'avenir de la commune. »

« Oui je comprends mais pour le moment, moi je suis partant pour vous aider dans toutes les démarches et autres corvées de secrétariat que vous voudrez bien me confier. »

« Notre secrétaire sera en mairie jeudi prochain, je vais lui téléphoner et si elle est d'accord vous pourriez l'y rejoindre. »

« Parfait ! Mais Bertrand, je ne veux pas m'imposer à quiconque ! »

« De toutes façons il y aura toujours des critiqueurs et des faiseurs de bâtons dans les roues. Tiens Gilles, tu lui parleras d’Étienne, un gros éleveur de la région, jamais content, toujours à se plaindre mais ne proposant jamais ni idées ni aide ! Né pour critiquer jusqu'à se faire fâcher les montagnes entre elles, celui-là !

Je suis bien conscient que le village aurait bien besoin d'un peu d'animation pour réunir régulièrement les habitants comme on savait si bien le faire autrefois, mais j'avoue n'avoir plus la force d'organiser tout cela maintenant et il n'y a pas non plus beaucoup de volontaires ! »

« Justement, je pourrais réfléchir à cette proposition et au prochain conseil municipal, si vous êtes d'accord, je viendrai vous présenter une ébauche de projet pour tâter le terrain et voir qui serait intéressé pour s'investir, qu'en pensez-vous ? »

« Ah je ne peux qu'applaudir à deux mains ! Hé bien le prochain conseil est à la fin du mois, ça ira ? »

« Oui ça devrait le faire ! Hé bien Bertrand, merci et à dans trois semaines. »

Jean-Pierre accepte là une lourde mission ! Mais quel meilleur moyen de se faire vraiment accepter comme acteur dans la commune[3] !

Si vous, ami lecteur, vous avez des idées de votre côté d’un projet mobilisateur ou si vous avez déjà élaboré ce genre de projet n'hésitez pas à nous en faire part. Vous pourrez ainsi étoffer le volet « témoignages » sur notre site.

Nous avons besoin de vous et il y a certainement d'autres Jean-Pierre en France qui attendent une idée, un déclic. Vous pouvez les aider !

                   

 

[1] Le métier de secrétaire de mairie rurale est méconnu et pourtant il est indispensable pour la bonne marche de la commune. Il ne s'agit pas seulement d'accueillir les administrés ou de faire du secrétariat, le secrétaire de mairie est en charge du bon fonctionnement de la commune. «La fonction demande de la confidentialité, Il faut être discret, à l'écoute des gens et rester neutre. Il est nécessaire d'avoir  des compétences dans plusieurs domaines comme les finances publiques, l'état civil, les élections ou l'urbanisme. Principal collaborateur du maire, le secrétaire  fait le lien entre les élus, les administrés et l'administration. 

 D'autres qualités sont  requises. «Il faut être disponible, discret, avoir le sens de l'organisation et savoir continuellement développer ses connaissances». Etre aussi un peu assistante sociale et savoir par exemple remplir un dossier de reversement de retraite d'un administré … Mais c'est avant tout un métier relationnel et polyvalent, «tout savoir et savoir tout faire» avec une charge de travail conséquente, «surtout lors de l'élaboration du budget» et les finances, Cette profession est pourtant en voie de disparition. Il n'y a plus depuis le début des années 2000 de concours de secrétaire de mairie. Son avenir est menacé face aux intercommunalités qui récupèrent de plus en plus de compétences des communes et de la création de communes nouvelles qui fusionnent.

[2] Les toutes petites communes manquent de moyens financiers pour payer une secrétaire à plein temps, ce qui fait qu’il est fréquent qu’une secrétaire de mairie assure cette fonction dans plusieurs communes. Corrélativement bon nombre de travaux sont menés par des élus qui trouvent un peu de temps à consacrer à la commune, les retraités et les mères au foyer qui n’ont plus d’enfants à charge ont de belles perspectives devant eux…

[3] Jean-Pierre a bien compris la nécessité d’être accepté, voire apprécié, des habitants de sa commune. A défaut d’y résider depuis longtemps, donner l’image d’une personne dynamique, responsable, capable d’initiative et porteuse d’un projet concernant tout le monde est un vrai passe-partout, indispensable dans la perspective des municipales à venir…