Mai 2019

1 an ! Dans 1 an, nous y serons à ces élections municipales de 2020. Et le temps passe très vite. Nicolas en a bien conscience. A Chavenay, les choses ont pas mal évolué depuis ce début d'année. Tout a été tellement vite que Nicolas a l'impression d'avoir été pris dans une tempête. Il aurait bien aimé avoir un peu plus de temps pour peser le pour et le contre, mais pressé par ses amis, il a dû se jeter à l'eau. C'est donc décidé, il fera bien partie de la liste d'opposition au maire qui se met en place. Et il y figurera même en 5e position. La tête de liste sera assurée par son ami médecin qui envisage de laisser son cabinet, s'il est élu, à un jeune qui assure déjà pour lui les remplacements.

Alors, un soir, les enfants au dodo, il a proposé à Sophie de commander japonais, sorti une bonne bouteille et il lui a fait part de son projet (enfin presque puisqu'il avait déjà accepté). .

À sa grande surprise, Sophie est tout aussi enthousiaste que lui. Bien sûr il faudra être prudent pour que professionnellement cela ne nuise pas trop. Mais elle est toute excitée comme une enfant par ce projet. Elle est très fière de son « zhom », Nicolas est très heureux et bien soulagé. Sans l'aide et le soutien de Sophie, il ne voyait pas comment il allait pouvoir faire pour tout mener de front !  Et il a bien raison, Nicolas, de profiter de cette soirée tranquille et complice avec sa femme. Parce que l'engagement de l'un ou des deux dans un couple doit être discuté à deux. Et consenti par les deux. Et aucun des deux ne doit avoir l'impression d'être tenu à l'écart. La complicité est de mise et l'intérêt doit être commun. Car sinon, il y aura des tensions, des souffrances, des aigreurs, des reproches et souvent l'échec. Nicolas sait que sa femme est à ses côtés. Qu'elle l'épaulera, qu'elle le conseillera. Qu'elle saura le motiver ou le freiner peut-être, selon les circonstances. Et même si,  à ce stade, ils sont sans doute très loin d'imaginer tout ce qui va être bouleversé dans leur vie, c'est ensemble qu'ils batailleront, et de cette aventure ils sortiront grandis.

De toute façon ; dans ce domaine-là, il n'y a pas de demi-mesure ou de milieu prudentiel. Regardez autour de vous, ou les couples s'épaulent mutuellement et grandissent en amour, ou c'est le conflit, la tristesse et l'amertume qui peuvent amener à la rupture. Qu'aurait  fait Nicolas si Sophie s’était opposée à son projet ? Nous ne le saurons jamais. Mais nous le connaissons déjà bien un peu, lui et sa famille, pour penser qu'il aurait pris le temps nécessaire pour discuter, comprendre son refus, ses  peurs. Il aurait pris conseil auprès de ses parents, d'amis très chers et très sûrs,  comme ils en ont dans leur entourage paroissial et puis aussi il aurait parlé de ce problème au père Kundassa, leur curé. Peut-être,  après avoir tout tenté, aurait-il dû renoncer, la mort dans l'âme. Quelle catastrophe ! Fin de l'histoire ! Le plus dur c'est qu'il aurait dû accepter cette résignation sans en vouloir le moins du monde à Sophie.

Dieu merci, tout va bien et Nicolas et Sophie, confortablement installés l'un en face l'autre, savourent leur bon vin et leur moment de tranquillité. Tout en se projetant déjà dans la bataille.

                        _ Avez-vous réfléchi pour trouver un nom à votre liste ? Parce que c'est très important ça ! C'est ce qui apparaîtra en premier. Ça devra à la fois définir votre engagement pour la ville et montrer votre force de conviction et de détermination.

                        _ On a réfléchi sur plusieurs pistes mais rien de convaincant.

                         _Tu vois  par exemple le pire du pire de l'abomination de la désolation ce serait quelque chose du style «  Chavenay En Avant » ! Le truc bateau qui donne pas franchement envie d'y participer. Vous faites cette démarche parce que vous voulez que votre ville revive, qu'elle montre ses attraits, qu'elle se redynamise, qu'elle attire les jeunes actifs. Il faut qu'on perçoive tout cela dans votre choix.

                         En somme «  dis-moi le nom de ta liste je te dirai qui tu es »

                         _ Oui,  c'est un peu ça

                         _On a proposé «  Chavenay une passion commune »

                          _Très bien  l'idée de la passion. Et pourquoi pas «  On s'y plaît à Chavenay » ?

                          _ Sympa mais peut-être un peu trop léger. Tu as aussi «  génération Chavenay », «  Chavenay s'éveille »

                        _ Ah oui j'aime assez! On fait ressortir le coté dynamisme projection dans l'avenir! On a une autre réunion cette semaine pour en reparler alors si tu as d'autres propositions n'hésite pas

                      _ Promis je continuerai à y réfléchir, mais à chaque jour suffit sa peine et il est grand temps d'aller au lit !

Bonne nuit Nicolas et Sophie. A demain pour continuer à vivre à vos côtés cette belle aventure.

                         Et pourquoi pas « Pour vous, avec nous » Chut !!!