Nous retrouvons Nicolas dans la salle d'attente du Crédit Poitevin avec un gros dossier sous le bras. Il est accompagné par son ami médecin, François, future tête de liste, et Claudine, une amie. Ils ont rendez-vous pour ouvrir un compte de campagne et désigner Claudine mandataire financière. C'est la première démarche officielle qu'ils vont devoir faire. Le premier pas en avant pour cette aventure. Et ils sont un peu impressionnés : on dirait des petits le jour de la rentrée des classes ! Mais ils sont plus déterminés que jamais. Et, durant l'été, ils n'ont pas chômé. Contre toute attente, le maire actuel, divers gauche, a annoncé par voie de presse son intention de se représenter à la tête de la commune. Alors là,… stupeur dans le Landerneau local. Bien des habitants sont restés sans voix et les bras ballants. Au marché suivant, les commentaires allaient bon train !

- Mais c’est insensé ! Plus personne ne lui fait confiance ici ! Il a augmenté tous les impôts et les places de parkings payants ! Fermé au moins une classe par école primaire, compromis par ses exigences l'achat d'un terrain où voulait s’implanter une entreprise, parce qu'il préférait un autre centre commercial, encore un ! Il a n’a pas voulu organiser un débat citoyen dans la crise avec les gilets jaunes qu’il a d'ailleurs refusé de recevoir. ! Il n'a même pas mis en place un cahier de doléances !

- Et il voudrait que l'on vote encore pour lui !

Cette annonce surprise a bien sûr obligé Nicolas et son équipe à sortir du bois et à se déclarer à leur tour, même si il est vrai, ils ne sont pas encore au complet. Certainement d'ailleurs que par réaction à l'annonce du maire sortant, certaines personnes encore hésitantes vont faire le pas. Et c'est donc le samedi 8 juillet que Nicolas et le docteur François Duteil, la tête de liste, ont organisé une petite conférence de presse pour présenter leur liste. Ils avaient pour l'occasion privatisé une salle d'un bar lounge du centre-ville et offert à tous un petit cocktail qui a permis de faire plus ample connaissance dans une ambiance décontractée. Ils ont présenté leurs colistiers et colistières présents, une bonne quinzaine avait pu être là pour parler de leurs projets pour la ville, de leur motivation, de leur refus de laisser perdurer une situation qui mécontente tant de personnes. Et évoquer aussi  l'aide qu'ils espèrent recevoir de tous pour mener à bien cette aventure.

La nouvelle a, semble-t-il été bien accueillie par la population, curieuse de rencontrer cette équipe nouvelle, dynamique, pleine de projets de bon sens pour l'intérêt général cette fois. Il a donc fallu très rapidement travailler pour mettre en place dès la fin des vacances scolaires, un calendrier de présence sur les marchés, les différentes manifestations publiques. Trouver un local bien situé pour en faire une permanence et un lieu de rencontres et d'échanges. Élaborer une lettre de présentation qui devra être distribuée dans toutes les boîtes aux lettres, un petit tract aussi pour les marchés par exemple. Le mois d'août est arrivé avec, comme chaque année, une trêve estivale qui oblige tout le monde ou presque à lever le pied. Mais revoilà septembre et nos amis attendent à la banque car pour financer tout cela il faut ouvrir un compte, faire un emprunt en persuadant son conseiller qu'il ne prend pas un gros risque, car même si la liste n'est pas en tête, elle semble bien assurée de dépasser le seuil de 5 % pour être remboursé de ses dépenses.

En tout cas, c'est animés de cette très forte espérance que nos amis se lancent dans cette bataille  Nicolas est un peu effrayé par tout cela qui est nouveau pour lui. Heureusement, un de ses amis lui a parlé d’ECC 2020, un réseau d’élus et d’anciens élus qui se proposent d’aider les candidats novices comme lui à garder le bon cap dans le déroulé de leur campagne. Il les a contactés sur leur site et son papa et lui sont inscrits tous les deux à une journée de formation organisée par ECC 2020 sur Paris le 17 octobre (www.2020.eluscatholiques.fr ) et qui leur permettra aussi de rencontrer d’autres aventuriers comme eux et des élus. Ce sera une aide non négligeable et un bon tremplin pour être mieux armés.

Car c’est bel et bien une bataille qu’ils s’apprêtent a mener, et qui les mènera à la victoire !

                               

Mais, au fait, je ne vous ai pas encore dévoilé le nom de cette liste !

AVEC VOUS POUR CHAVENAY

Sympa non ? En tous cas, nous nous serons jusqu’au bout aux côtés de Nicolas pour Chavenay.

N’est-ce pas ?