Vous êtes le sel de la terre, si le sel s’affadit avec quoi le salera-t-on ?

« L’homme est un animal social et politique ». Social parce que vivant en société et politique parce que choisissant la façon de s’organiser en société. L’homme a donc des responsabilités en matière d’organisation et fonctionnement de la société et le chrétien tout autant que les autres et même plus puisque, par son baptême, puis sa confirmation, il a le bonheur de participer à l’évangélisation du monde qui l’entoure.

Certes cet engagement dans la Cité n’est pas toujours facile : le baptisé est écartelé entre ses différents devoirs d’état (vis-à-vis de son conjoint, de ses enfants, de son métier, de sa paroisse, etc.) et l’action au sein d’une commune lui est souvent présentée comme un chemin semé d’embûches (partis politique omniprésents, luttes d’influence,  rivalités, prévarication, etc.). Cependant la difficulté ne doit pas le détourner de son devoir de citoyen et s’il a les qualités requises il doit les mettre au service de la communauté. Ce devoir est d’autant plus impérieux que, travaillant dans une structure plus étendue que son propre environnement, son influence au conseil municipal aura des répercussions positives sur un grand nombre de personnes. Et puis, l’expérience le montre, cet engagement municipal est aussi un enrichissement personnel, par les contacts qui se nouent et les responsabilités exercées au profit de la collectivité.

A contrario, ne pas s’intéresser « à la chose publique », c’est laisser le champ libre à des personnes qui, pour certaines, y voient plus l’occasion de se servir que de servir…

Il importe donc que le chrétien soit « le sel de la terre » et que, par sa valeur personnelle, ses idées et sa disponibilité au service des autres, il puisse influencer dans un sens positif les mesures prises dans sa commune.

Ne nous leurrons pas : faire passer ses idées n’est pas une chose facile, mais Notre Seigneur n’a jamais promis la facilité ici-bas… Il faut aux élus municipaux pratiquer la convivialité, faire preuve de ténacité, avoir une réelle disponibilité, mais en retour, quelle joie, surnaturelle mais aussi naturelle, de voir des mesures prises dans sa commune qui concourent de près ou de loin au Bien commun !

C’est pour ces raisons qu’Elus Catholiques dans la Cité veut soutenir les personnes généreuses qui s’intéressent à la vie de leur commune et qui souhaitent que des mesures bien inspirées soient adoptées en conseil municipal. Les échéances avancent, nous sommes à deux ans des prochaines élections municipales, il est temps de susciter la mobilisation  des catholiques et de les inviter à se faire élire pour rayonner dans leur conseil municipal.

Précisions bien qu’il ne s’agit pas de faire « une liste catho », mais de se faire élire sur une liste dont les valeurs ne sont pas contradictoires avec nos idéaux chrétiens et d’être ensuite « le levain dans la pâte », c’est-à-dire de travailler à la promotion du bien commun.  Pour cela il s’agira de s’appuyer sur des arguments de bon sens : le respect de l’ordre naturel qui doit régir toute société et les habitudes de vivre des Français qui reste imprégnée de christianisme.

L’engagement municipal c’est une façon, pour ceux qui en ont l’aptitude, de faire fructifier leurs talents. Alors n’hésitez pas et nous viendrons vous épauler dans cette belle et noble aventure !