Posté le 20 octobre 2018 à 16h35 | Lien permanent|

Elus catholiques dans la Cité, pour le rendez-vous de 2020

p1050708

De Marc Paitier, cadre d’Elus Catholiques dans la Cité

« Nos adversaires, nous ont-ils répondu ? Ont-ils opposé doctrine à doctrine, idéal à idéal ? Ont-ils eu le courage de dresser contre la pensée de la Révolution l’entière pensée catholique ?… Non ! Ils se sont dérobés. »

Ces reproches que le socialiste Jaurès adresse aux parlementaires catholiques lors de la discussion de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat sont terribles. Ils conservent toute leur pertinence.

Nous passons notre temps à déplorer les lois amorales qui avilissent les âmes, à regretter que le catholicisme n’inspire plus le débat politique, à dénoncer la dictature laïciste et les progrès de l’islam, mais nous continuons à nous dérober. Nous avons laissé, par notre faiblesse, le champ libre aux ennemis de la Chrétienté et aujourd’hui nous sommes paralysés par l’étendue de la tâche pour la restaurer.

Les catholiques n’ont jamais montré un grand sens politique. Beaucoup se sont ralliés à la pensée dominante et ceux qui sont restés fidèles aux exigences de leur foi ont déserté le combat temporel pour lequel ils ont toujours éprouvé des réticences. Faut-il nous replier dans nos forteresses familiales en attendant des jours meilleurs ? Pie XII condamne fermement cette attitude :

« C’est se faire illusion de croire, comme certains, qu’on pourrait désarmer l’anticléricalisme et la passion anticatholique en restreignant les principes du catholicisme au domaine de la vie privée… Les Catholiques maintiendront et amélioreront leurs positions selon la mesure du courage qu’ils mettront à faire passer en actes leurs convictions intimes dans le domaine entier de la vie, publique autant que privé. »

Jean Ousset donne écho aux paroles du Souverain Pontife :

«  le mal étant dans cette défection civique des Français catholiques, le remède ne peut être que dans leur retour au service d’un ordre social authentiquement chrétien. »

Le combat temporel au niveau national et même régional est confisqué par les partis. C’est au niveau local où l’idéologie partisane est la moins présente que l’engagement des Catholiques est le plus approprié. Les prochaines élections municipales programmées pour 2020 leur en donnent l’occasion.Il y a certes, au niveau municipal des domaines d’action qui ne demandent qu’une compétence technique mais il y en a beaucoup d’autres qui contiennent une dimension morale, culturelle, sociale qui peuvent être appréhendés avec un point de vue catholique ou, au contraire, un point de vue laïciste et athée : évènements de la vie locale, commémorations patriotiques, fête de Noël, choix des spectacles, expositions, conférences, soutien aux associations, aide aux familles, aux personnes âgées, entretien des églises et calvaires, politique scolaire, etc. L’élu catholique engagé de façon désintéressée au service du bien commun a un rôle à jouer qui va au delà de son petit mandat. Il est un signe de contradiction, un éveilleur des consciences. Il est celui qui met en lumière la force de l’héritage chrétien. Dans le désarroi de notre société, les gens ont besoin et soif de vérité. Malgré les attaques constantes contre l’Eglise, le contexte est favorable  pour remettre l’identité chrétienne au cœur de l’action. Les obstacles seront nombreux, les échecs possibles, les réussites modestes mais la parole récente d’un de nos grands chefs militaires donne tous son sens à ce combat nécessaire : « l’action la plus modeste à de quoi combler le cœur de l’homme s’il sait l’inscrire sur un assez vaste horizon. »Pour nous, cet horizon est celui du règne social de Notre Seigneur Jésus-Christ. Il n’y en a pas de plus grand.

Se sentant seules et ne sachant pas comment s’engager dans le combat local qui ne leur est pas familier, certaines bonnes volontés hésitent. L’association ECC 2020 est là pour les aider, leur donner des conseils, les encourager et soutenir leur actionen vue des municipales de 2020…. N’hésitez plus à la contacter, elle attend votre appel.

Pour contacter ECC 2020 : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.