Imprimer
Affichages : 37

Des maires sur le départ, une chance pour la France réelle

De Martin Pellerin, Coordonnateur des Elus Catholiques dans la Cité 2020 :

Un récent sondage de l’IFOP montre que les maires seraient nombreux à ne pas se représenter aux municipales de 2020. Le sondage indique que derrière les mots « difficultés à remplir leur mission », les édiles se plaignent d’une usure physique et du désengagement de l’État.

De fait les maires se retrouvent souvent très isolés : de plus en plus sollicités par leurs administrés qui attendent toujours plus de la collectivité, ils peinent à répondre aux attentes de leurs concitoyens. Dans le même temps leurs pouvoirs diminuent et les décisions leur échappent au profit d’une communauté de communes qui est souvent éloignée et étrangère à leurs soucis quotidiens.

Cette situation, pour peu avantageuse qu’elle soit, est peut-être une  chance pour ceux qui ont l’amour de la France chevillé au cœur…

En effet, du fait du désistement de nombreux maires, les municipales de 2020 vont voir un grand renouvellement du personnel municipal, elles offrent donc une belle occasion de prendre des responsabilités au niveau communal pour les vrais patriotes soucieux du bien commun de leur commune et attentifs au redressement de leur patrie.

Certes l’arrivée d’une nouvelle équipe dans une commune ne signifie pas la disparition des difficultés rencontrées par l’équipe précédente, mais si les nouveaux venus sont animés par l’esprit de service et de reconquête, ils sauront sans doute mieux surmonter le caractère parfois ingrat de leur mission.

En effet, cet encouragement à prendre des responsabilités au sein d’un conseil municipal s’adresse aux âmes fortes, aux caractères trempés, à ceux qui s’engagent par idéal. Il faut voir dans le service à la collectivité une chance unique de reprendre une partie du terrain abandonné aux adversaires de la France. Un maire, une équipe municipale, c’est la gestion du quotidien, mais c’est aussi une occasion privilégiée de faire passer des messages et de mettre en œuvre une politique locale à l’aune de nos valeurs.

Certes la loi est là qui encadre l’action du maire et de son conseil, mais le cadre est malgré tout assez large pour faire du bien dans la commune au plan matériel, social et, bien sûr, culturel. Dans les grandes villes l’exemple d’un Bompard, d’un Ménard ou d’un Lemoine nous le rappelle, mais cette démarche est encore plus à la portée de chacun de nous dans nos petites communes, si nombreuses en France, qui sont encore à taille humaine.

La France réelle a été dépossédée de sa capacité d’exercer le pouvoir, une occasion s’offre pour, localement, inverser la tendance.

Faisons fructifier les talents que la Providence nous a donnés ; à défaut de reprendre aujourd’hui LE pouvoir, reprenons en 2020 DES pouvoirs !

C’est en ce moment même que se montent les listes des candidatures aux municipales de 2020. L’heure est à l’engagement, l’association Elus Catholiques dans la Cité 2020  est à votre disposition pour vous y aider par un accompagnement personnalisé et désintéressé…